Non, ce ne sont pas les 629 migrants arrivés en Espagne.

Cette publication fait référence à l’arrivée de plus de 600 réfugiés en Espagne que l’Italie a refusé.
Force est de constater que cette polémique n’existe qu’en France par les partis d’extrême-droite. Mais au fond, de quoi se mêlent-ils, puisqu’en Espagne le peuple est favorable à leur accueil ?

Photo originale publiée en 2013 par le site « apollopecs.hu »

Il est donc FAUX de dire qu’à l’heure où nous écrivons cet article,  les réfugiés sont déjà en Espagne.
Quant à dire « qu’ils ont tout perdus, mais qu’ils ont quand même un smartphone » c’est l’argument qui revient souvent dans les propos de l’extrême-droite ces derniers temps. Seraient-ils à court d’inspiration pour dénigrer les réfugiés ?
Comme nous l’avons déjà dit dans de précédents articles, le téléphone est la seule chose indispensable pour les réfugiés afin de rester en contact avec leurs familles, qu’elles soient éparpillées à travers l’Europe ou restées dans leur pays. De plus un smartphone, n’est pas une richesse en soit et ne tient que très peu de place. Il est très utile à l’heure actuelle dans une poche par exemple lorsqu’on doit tout abandonner… on pourrait encore comprendre si il s’agissait d’un pc portable…

L’image n’a rien à voir avec les réfugiés qui arriveront a Valence, c’est encore une manipulation habituelle de l’extrême-droite française, puisque cette photo n’a pas été prise en 2018 mais en 2013 et non pas en Espagne, mais en Sicile et plus particulièrement à Lampedusa, comme l’écrivait le 23 Juillet 2013  Enza Ferreri, correspondante du media Anglais « LIBERTY GB » :

  • What is significant, even symbolic, about Lampedusa is its geography: the small island, with a population of 5,000, is positioned in the middle of the Mediterranean, making it close to the Muslim world, even closer to Tunisia than Sicily.
    Ce qui est significatif, même symbolique, à propos de Lampedusa, est sa géographie : la petite île, avec une population de 5000 habitants, est positionnée au milieu de la Méditerranée,  proche du monde musulman, encore plus proche de la Tunisie que de la Sicile.
Cette petite île fait en effet partie de la commune de Lampedusa e Linosa  de la province d’Agrigente dans la région de Sicile. Elle est formée de deux îles au large de la Sicile qui constituent l’archipel des îles Pélages.

QUI PUBLIE CETTE INFAUX ?

Comme on peut le voir, il s’agit de Laurent Asencio, qui est un sympathisant du parti « LR = Les Républicains » de Laurent Wauquiez.


L’express.fr écrivait à son propos le

  • « Pour que la France reste la France », le nouveau tract du parti Les Républicains, qui sera distribué ce week-end pour le « Printemps des Républicains », pose problème à de nombreux élus de droite qui dénoncent un rapprochement trop fort avec l’extrême droite.


Et enfin, qui est Cédric Herrou  dont parle le site « Stalker » ?
Cédric Herrou est un agriculteur producteur d’olives et un militant français pour l’aide aux migrants, Il devient connu en France et à l’étranger à la suite de son arrestation pour avoir aidé plus de 250 migrants à passer la frontière franco-italienne, il n’est donc pas étonnant qu’il soit cité dans cette publication.
En remontant toute la filière, la publication de Laurent Asencio nous amène toujours aux mêmes…  : La fachosphère dans tous ses délires….

z-1


Sources :  europe1.frlibertygb.org.uklexpress.frtwitter.com/gdelasteyrieapollopecs.huWikipedia/Valeurs actuellesWikipédia/Lampedusa e Linosa