Non, la vidéo ne montre pas des élèves rebelles dans une école bruxelloise.

Une vidéo devient virale sur les réseaux sociaux dans laquelle des étudiants détruisent une classe. Selon l’auteur, il s’agit d’une école bruxelloise.

Cependant c’est FAUX !

Les images proviennent du Brésil. La vidéo a depuis été partagée des milliers de fois. Beaucoup de commentaires racistes accompagnent ces partages.

  • « Pris sur le vif… enseignant dans une école bruxelloise », écrit un certain « Dirk Kapitein » dans un post Facebook public le 17 septembre .

Vous trouverez ci-dessous la vidéo montrant des jeunes criant fort en jetant des livres et papiers et même des bancs dans une salle de classe sous le regard impuissant de leur professeur.

En moins d’une semaine, la vidéo a été partagée plus de 4 500 fois et avec plus de 1 000 commentaires sous le premier post.

  • « La nouvelle Europe » et « Get some more junk in« , ont écrit certains, faisant allusion au nombre élevé de personnes issues de l’immigration à Bruxelles. Ou « mec mec, mes mains me démangent« , a écrit quelqu’un d’autre suggérant qu’il utiliserait la force. « Prenez à leurs parents l’argent des enfants et qu’ils marchent parmi les chèvres de leur pays« , a-t-il écrit dans une autre réaction raciste.

Cependant, on entend toutes les personnes présentes dans la vidéo parler en Portugais. Les images ne viennent pas de Bruxelles, mais du Brésil, écrivaient la semaine dernière nos confrères de Knack .

Knack lui-même fait référence à une vérification des faits tchèque de 2019 expliquant qu’il s’agit d’un incident à Carapicuíba, une banlieue de la ville brésilienne de Sao Paulo. Comme le rapporte un journal local,  huit étudiants ont été arrêtés par la police à l’école publique Maria de Lourdes Teixeira le 29 mai 2019. De tels incidents se produiraient assez souvent.

Ce n’est pas la première fois que des images de cet incident brésilien sont utilisées à l’extérieur du pays pour « éveiller les soupçons » sur les étudiants migrants. En septembre 2019, une femme tchèque a également partagé les images avec la légende « Enfants de migrants à l’école« .

portalcarapicuiba.com.brmanipulatori.czknack.be/factcheck.be