NON, Le chef indien Raoni ne pleure pas à cause de la construction du barrage de Belo Monte.

Le chef indien Raoni, figure de proue des communautés d’Amazonie, est en pleurs.

« Que cette image fasse le tour du monde », indique le message qui l’accompagne. Effectivement, la photo aura tourné sur une myriade de sites, réseaux sociaux et blogs.

On peut ainsi la retrouver sur facebook, et partagée 57 000 fois en avril, sur un blog en janvier, illustrant une dépêche AFP en février 2012 ou un article de « Rue 89 » datant de juin 2011.

Depuis deux ans que le cliché circule, tout et son contraire ont été racontés à son sujet, mais jamais sa vraie histoire.

Selon la majorité des messages qui accompagnent la photo, le chef brésilien Raoni, arborant comme à l’accoutumée une coiffe de plumes jaunes et noires et son impressionnant labret (disque en bois) dans la lèvre, pleure après le « le feu vert définitif de la présidente du Brésil, Dilma ROUSSEFF, le 1er juin 2011, pour la construction du barrage de Belo Monte, un ouvrage géant mettant en péril l’environnement et les peuples autochtones.

1-STATUT FAUX

Le 3 juin 2011, le site officiel de Raoni en France, créé par l’ONG Planète Amazone et l’Instituto Raoni, publie un article réfutant cette interprétation :
« Après enquête et selon nos informations, il s’avère que l’image a bien été détournée. Celle-ci aurait été prise en 2002 lors des obsèques du grand indigéniste Orlando Villas-Bôas, ami et mentor du chef Raoni. »

En réalité, cette information est également fausse.

En juin 2011, quand la photo a circulé sur tous les sites, on a cru à une manipulation visant à faire penser au grand public que la lutte contre le Belo Monte était perdue.
Une autre ONG nous a assuré que la photo avait été prise lors d’un enterrement, ce que Raoni avait l’air de confirmer. « Mais on s’est trompés », admet aujourd’hui Gert-Peter Bruch, Président de Planète Amazone.

ALORS D’OÙ PROVIENT CETTE PHOTO MAL ACCOMPAGNÉE ?

Elle a en fait été prise par Magna Oliveira da Silva, une professeur d’histoire de 42 ans qui vit et travaille dans la ville de Sao José do Xingu, une municipalité de l’Etat du Mato Grosso – où se trouvent les territoires ancestraux des Kayapo, la tribu de Raoni. La ville de Sao José est en outre située sur le fleuve Xingu, sur lequel doit être construit le barrage de Belo Monte.

En novembre 2009, Magna Oliveira da Silva qui défend les cultures indigènes, a assisté dans le village de Piaraçu, tout près de Sao José do Xingu, à un rassemblement d’Indiens contre le barrage de Belo Monte en présence du chef Raoni. A l’époque, Dilma Rousseff n’était pas encore Présidente et le projet de barrage n’avait pas été approuvé.
Les chefs Indiens voulaient faire pression sur Luiz Inacio Lula da Silva afin de faire reculer le gouvernement.
Magna Oliveira da Silva prend une centaine de clichés de cette rencontre, qu’elle publie en mai 2010 sur « Orkut », un réseau social de Google très utilisé au Brésil, dans un album spécifique.

  • « Raoni ne pleure pas en raison du barrage de Belo Monte, rectifie-t-elle, jointe au téléphone. Il s’agit d’un rituel de lamentations entre les membres Kayapo, qui venaient de tout le pays et ne s’étaient pas vus depuis longtemps.
    Cela n’a rien à voir avec son combat. »

C’est là, sur son profil public, que la photo sera reprise par un internaute, tronquée puis diffusée de réseaux sociaux en blogs à la mi-2011.
Après avoir découvert la supercherie, Magna Oliveira da Silva publiera de nouveau la photo, en 2012, sur son profil Facebook, cette fois, en précisant qu’elle avait été détournée. Mais en vain.
Le cliché continue de circuler hors de son contexte.

Mise a jour : 30/4/2018 :
Comme nous vous le disions, cette photo continue à tourner, cette fois avec l’aide des « Anonymous France« .

EN VOUS RAPPELANT QUE LES VRAIS ANONYMOUS N’ONT PAS DE PAGE FACEBOOK, ILS DÉTESTENT MÊME FACEBOOK !


Sources : Le Monde.frHOAX-NET.be/AnonymousHOAX-NET.be/Anonymous FranceHOAX-NET.be/Images détournées