Europe : vers une interdiction des potagers privés.

5-HOAX-NET ENTETE

Europe :
vers une interdiction des potagers privés
Une nouvelle loi proposée par la Commission européenne souhaite l’illégalité de la pousse, la reproduction ou la vente des semences de végétaux qui n’ont pas été testées et approuvées par une nouvelle autorité, l’Agence européenne des variétés végétales.
En criminalisant la culture privée de légumes, la Commission européenne remettrait le contrôle de l’approvisionnement alimentaire à des sociétés comme Monsanto.
Les multinationales ont focalisé leurs efforts sur la création de plantes à haut rendement, mais qui sont fragiles. Elles ne peuvent subsister que dans un environnement artificialisé dépendant des engrais chimiques et des pesticides, donc du pétrole », affirme José Bové.
Plus de semences régionales, plus de variétés ancestrales ou endémiques.
Bref des semences F1, transgéniques ou pire OGM.
Fin de la bio-variété dans nos jardins.
Fini les jardins ouvriers et les marchés d’échanges de plants et semences entre particuliers.
Bref finie la bonne bouffe.
Le texte pondu par notre chère commission européenne, rien que le titre vaut le jus : « Des règles plus intelligentes pour des denrées alimentaires plus sûres: la Commission propose un paquet législatif primordial pour moderniser, simplifier et renforcer la filière agroalimentaire en Europe ».
Déjà vu? Pourtant :450 euros d’amende pour diffusion de « légumes clandestins »
La Commission Européenne va criminaliser presque toutes les semences et plantes non enregistrées auprès des gouvernements
États-Unis : Monsanto propose une loi pour interdire les potagers
Faire son potager pourrait devenir illégal
Potagers Interdits
Etc., etc., etc., ad nauseam…

12113449_10207871971137397_2487443556247844545_o

Cet article a été réinterprété en détournant une partie de l’information originale de la réglementation prônée par L’Union Européenne, afin de provoquer une indignation de la part des lecteurs.

En réalité, le texte dit ceci :

« L’utilisation de semences dans les jardins privés n’est pas régie par la législation de l’UE et les jardiniers amateurs pourront continuer à acheter tout type de matériel végétal et à vendre leurs semences en petites quantités. En outre, il sera précisé que tout non-professionnel (jardinier amateur, par exemple) peut procéder à des échanges de semences avec d’autres particuliers sans être concerné par les dispositions du règlement proposé. »

Contrairement à ce que dit cet article, il n’est donc pas question, un seul instant, d’interdire les potagers privés.
De plus, la réponse est dans cet article Hoax sous forme de lien.
Quant à la photo, il s’agit d’un médiocre montage réalisé avec PhotoShop.


Sources : Commission Européenne


Autre(s) source(s) :