Non, cet homme n’est pas un migrant qui frappe des infirmières dans un hôpital français.

La vidéo, mise en ligne dans la soirée du 18 mars 2017 sur la page Facebook du groupe « SOS Racisme-anti-blanc », est devenue virale.

Mais cette publication véhicule une fausse information ! En effet, l’homme qui frappe ces infirmières n’est pas un migrant mais un ivrogne russe, et cela ne se passe pas en France mais en Russie.

La vidéo a été partagée plus de 212 600 fois et vue plus de 15 millions de fois depuis le 18 mars !!!

Celle-ci tourne aussi sur Twitter. Avec la mention de la Couverture maladie universelle (CMU), une aide spécifique à la France dont peuvent bénéficier certains migrants, des tweets laissent croire que la scène se déroule dans un hôpital français. Or, ce n’est absolument pas le cas.

En réalité, la version russe du site Metronews nous indique que la scène se déroule à Novgorod, dans le nord-ouest de la Russie, le 23 février 2017. L’homme de 38 ans était sous l’emprise de l’alcool. Il avait été emmené à l’hôpital pour des blessures au visage, il a finalement été arrêté et inculpé pour «coups et violences» et «agression sur une personne dépositaire de l’autorité».

Si on augmente le son de la vidéo, on entend bien la langue russe en fond sonore. Aucun mot n’est prononcé en français.

Après son arrestation, l’homme a été emmené au Ministère des affaires intérieures de la Russie dans la ville de Veliki Novgorod, où il a continué a insulter publiquement la police (l’un d’entre eux a même été frappé à la tête).

z-1


Sources : Metronews Russe – France 24 – France Tv Info  –