La vérité sur la carte de retrait pour demandeurs d’asile

5-HOAX-NET ENTETE

 

FAUX Carte migrants 2

FAUX Carte migrants 3

 

1-STATUT FAUX

Juillet 2016 : une photo montrant une carte de retrait portant la mention « allocation pour demandeur d’asile » circule sur les réseaux sociaux, accompagnée le plus souvent d’un texte des plus mensongers, fustigeant le fait qu’on donne de tels instruments de paiement à des demandeurs d’asile.

L’image, qui a fait le tour des réseaux d’extrême-droite, a été diffusée avec plusieurs légendes différentes, comme :

« En pièces jointes ce qu’un collègue a eu la surprise de trouver sur deux individus interpellés en flagrant délit de vol
de véhicule . Le plus révoltant, la carte bleue délivrée par le Ministère de l’intérieur permet à ces demandeurs d’asile de retirer 40 euros par jour.
Je laisse le soin d’apprécier et de diffuser l’info. »

« Cette carte permet d’effectuer des retraits pouvant aller, selon les cas, jusqu’à presque 40 euros par jour ! »

« Pauvre demandeur d’asile, a seulement 1200 euros par mois pendant 4 ans, en utilisant une carte de Crédit « spéciale » »

L’information n’est pas exacte.

Ce qui est vrai, c’est qu’une allocation est bien versée aux demandeurs d’asile. MAIS « L’aide est de 6,80 euros pour une personne seule hébergée, précise la préfecture du Pas-de-Calais. 4,20 euros supplémentaires sont alloués pour les migrants non hébergés. Cette aide varie en fonction de la composition familiale. ». En clair, plus la famille est nombreuse, plus l’aide apportée est importante. Le montant maximum concerne une famille de 10 personnes, dont les droits journaliers s’élèvent à 37,40 euros. On est loin des 40 euros par jour et par migrant !

« Le versement de cette aide prend fin à la fin du mois qui suit celui de la notification de la décision définitive sur votre demande d’asile ou jusqu’au transfert effectif dans un autre pays », ajoute la préfecture.

Ce sont les services de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) qui prennent en charge les demandeurs d’asile. « Les services de l’OFII remettent bien aux migrants déposant une demande d’asile une carte de retrait. La carte ADA n’est pas une carte bancaire, elle n’est pas reliée à un compte bancaire. Elle est chargée mensuellement du montant alloué au demandeur d’asile. Le demandeur d’asile peut effectuer des retraits dans les distributeurs automatiques, il est limité à trois retraits par mois, terminent les services de la préfecture du Pas-de-Calais. L’ADA est versée le temps de la procédure de demande d’asile. Cette carte peut être désactivée à tout moment par l’OFII. »

Les internautes dubitatifs peuvent se rendre sur le site www.service-public.fr pour obtenir plus d’informations et éviter la divulgation d’informations erronées et de commentaires haineux du type « Moi aussi je veux bien 11 euros par jour pour me pavaner tranquille toute la journée ».


VERSION 2017 TOUJOURS PARTAGÉE A CE JOUR MAIS QUI RESTE TOUJOURS

AUSSI FAUSSE :   

        
Comme dit ci-dessus, cette carte est remise a ceux qui ont fait rentré un dossier pour une demande d’asile, et non pas aux migrants arrivant sur le territoire Français.

La somme  mise à disposition des réfugiés, appelée Allocation pour demandeur d’asile (ADA) n’est pas de 641 euros par personne, elle concernent uniquement que les familles de cinq ou six personnes qui vivent en foyer ou celles de trois personnes qui doivent trouver un logement. C’est d’ailleurs la seule et unique aide financière possible pour les demandeurs d’asile, qui n’ont pas le droit de travailler en France pendant les neuf mois qui suivent le dépôt de leur dossier.

Z-1-


Sources : NordlittoralLe Monde/Lesdécodeurs – Service-Public – GISTIAsile en France – francetvinfo.fr