Dîner Macron-Trump : la fausse addition.

Le dîner Macron/Trump à la Tour Eiffel aurait coûté la bagatelle de 82 345 euros

certains se demandent pourquoi Macron a choisi le Jules Verne pour aller dîner avec Trump. En fait, c’est assez simple à comprendre. Une fois n’est pas coutume, c’est Libération qui nous l’explique :

» Le président français et le président américain ont passé la soirée de jeudi au restaurant Jules Verne, au deuxième étage de la tour Eiffel. Une aubaine mais pas un hasard pour le chef étoilé, qui y officie depuis 2007.

Ils auront Paris à leurs pieds. Ce jeudi soir, à la veille du défilé du 14 juillet, les Macron et les Trump partageront un dîner à 125 mètres du sol, dans le restaurant situé au deuxième étage de la tour Eiffel. L’Elysée tient le menu et le prix de ces agapes secrets, mais le Jules Verne est l’un des fleurons de la nébuleuse internationale du d’Alain Ducasse. Le chef multi-étoilé, qui a appelé à voter Macron dans les colonnes de Libération, enquille ainsi son deuxième repas hautement diplomatique en deux mois.

En mai, c’est déjà dans l’un de ses établissements qu’Emmanuel Macron avait convié Vladimir Poutine, le Ore, après la rencontre avec le président russe au château de Versailles. En choisissant le Jules Verne cette fois, le chef de l’Etat a à cœur de montrer à son hôte américain que Paris est toujours Paris, alors que Donald Trump a décidé de retirer les Etats-Unis de l’accord international sur le climat signé en 2015 dans la capitale française. Ce faisant, il donne aussi un (nouveau) sérieux coup de pouce à Ducasse, dont la concession au Jules Verne arrive bientôt à échéance. Le restaurant fait partie du réseau d’hôtels et de restaurants de Ducasse, Châteaux et hôtels collection, dirigé par l’homme d’affaires Xavier Alberti. « Marcheur » de la première heure, Alberti est aussi le mari d’Audrey Bourolleau, ancienne déléguée générale de Vins et société, devenue en mai… conseillère Agriculture d’Emmanuel Macron. Un petit dîner entre amis – sans compter Trump.  »

Voilà une bien belle histoire de copains qui, entre d’autres temps, aurait fait beaucoup jaser…

Pour ce qui est du menu concocté par le grand chef Ducasse et révélé par BFM, un truc tout en simplicité :

  • VPâté en croûte ;
  • Petits légumes du potager de la Reine farcis ;
  • Sole dorée sauce hollandaise ;
  • Filet de bœuf Rossini jus Périgueux ;
  • Fraises des bois ;
  • Soufflé au chocolat.

Le détail des boissons n’a pas été transmis à la presse mais au regard de l’addition (communiquée par les équipes de Macron), les amis n’auraient pas sucé que de la glace : 82 345 euros !

Allez, sur ce, je prends la route puis le bateau, à bientôt, toujours en Macronie !

Le site « LaGaucheMaTuer » s’indigne du montant du repas organisé entre les deux président à la tour Eiffel. Mais la somme qu’il évoque a été inventée par le site satirique belge NordPresse.

On ne cessera de vous le dire : vérifiez les informations avant de les partager !

Mais revenons sur la rumeur : le 15 Juillet 2017, NordPresse a publié sur son site que le montant du repas organisé entre Emmanuel Macron et Donald Trump à la tour Eiffel le 13 juillet dernier avait coûté 154 953 euros. Ils auraient pris un « Midas Armand de Brignac brut : 130 000,00 euros » ou « 14 casquettes à 75,00 euros ».

Le ticket affichant la somme de 154 953 euros est vrai, mais il ne provient pas du restaurant d’Alain Ducasse, le Jules Verne, situé au deuxième étage de la tour Eiffel. En réalité, c’est le ticket d’un repas consommé pendant le Grand Prix de Formule 1 de Monaco. Il s’agissait de l’addition d’un déjeuner entre 14 convives sur le toit terrasse du Fairmont Monte Carlo.

L’addition avait été photographiée puis postée sur Instagram par Marina Slobodyanik, une journaliste de télévision originaire d’Astan au Kazakhstan.

Après cette publication, le journal Var Matin, qui avait relayé l’information, avait contacté le Nikki Beach afin de confirmer cette note très salée. L’établissement avait seulement confirmé que les bouteilles « font partie de la collection Nikki Beach » en assurant que « rien n’est impossible » à Monaco.

Le site belge a ensuite publié un second article le dimanche 16 juillet, affirmant que « l’addition réelle [au Jules Verne] était de 82 345 euros » et non de 154 953 euros.

Regardons le menu du restaurant  Jules Verne :

On y trouve le menu Expérience 5 plats 190 € (poisson ou viande) ou le menu Expérience 6 plats 230 € par convive.

Il y a également le coffret dîner à 950 € pour 2 personnes et l’assortiment de 5 verres de vin à 95 € ou de 6 verres de vin à 120 €.

Même en additionnant tous ces chiffres, on est loin des 154 953 euros ou des 82 345 euros.

NordPresse a seulement modifié grossièrement le nom de l’établissement « Nikki Beach » en le remplaçant par « Jules Verne » pour faire son canular.

z-1


Sources : Le Monde – Le Point – Var-Matin – Restaurant Jules Verne – Sites Satiriques