FAUX – Non, il ne s’agit pas d’un missile planté dans un toit qui n’aurait pas explosé.

Dans l’édition du journal de 20h de France2 du mercredi 10 août 2022, une séquence sur la guerre en Ukraine (retranscrite sur francetvinfo.fr) a particulièrement retenu l’attention de beaucoup d’internautes sur Twitter et Facebook.

Ces derniers accusaient France2 de manipulation de l’info !

En ouverture de la vidéo sur ce sujet, on peut y voir une carte montrant l’invasion russe en Ukraine suivi de suite par l’image d’un toit sur lequel serait planté un missile qui n’aurait pas explosé,

les images continuent avec un zoom sur ledit missile…

  • et la voix off dit ceci :
    • Un missile, planté dans le toit et qui n’a pas explosé, est tombé à quelques mètres seulement d’un réacteur nucléaire.

Cependant c’est FAUX.
Comme on peut le voir sur la première image il ne s’agit pas d’un missile non explosé planté dans un toit, mais d’une cheminée endommagée comme on le voit ci-dessous :

Après plusieurs jours de réactions indignées ou moqueuses,

la chaîne a présenté ses excuses, lundi 21 août dans la soirée (soit 11 jours après la diffusion) et dans une série de trois tweets :

  • «Le 10 août, nous avons diffusé dans le 20 heures un sujet sur les frappes contre la centrale nucléaire de Zaporijia en Ukraine. Ce sujet a été notamment réalisé à partir d’images issues de l’APTN [Associated Press Television News, ndlr], agence à laquelle France Télévisions est abonnée. Ces images montrent les dégâts engendrés par une de ces frappes. Elles étaient accompagnées d’un texte descriptif. Par erreur, l’une d’entre elles a été mal interprétée. Elle montre une cheminée endommagée, et non un missile, comme dit dans le commentaire. Nous nous excusons auprès de nos téléspectateurs pour cette fâcheuse erreur, qui ne change cependant rien à la réalité de ces frappes dont nous avons montré d’autres images.»

A l’origine, ces images proviennent du ministère russe de la Défense. Ces séquences, qui ont été utilisées par les autorités russes pour illustrer les dégâts causés par les bombardements ukrainiens, ont été diffusées très officiellement par les canaux officiels de Moscou, notamment sur la chaîne de l’armée russe, Zvezda. Elles ont ensuite été reprises par plusieurs agences de presse occidentales.

Outre Associated Press, agence auprès de laquelle France 2 affirme avoir obtenu les images, l’AFP a également proposé ces séquences vidéo à ses clients.

Ces derniers jours, on a pu voir ces images du toit de la centrale (et de sa cheminée) dans de nombreux médias Français et internationaux, dans les reportages réalisés pour illustrer la situation jugée critique de l’installation nucléaire. En France, outre France 2, TF1 et France 5 les ont reprises. A l’étranger, on les a vues passer sur CNBC, Al Jazeera ou CNN.

A l’exception de France 2, aucun des médias cités n’a pris la cheminée pour un missile.

De fait, si on ne distingue pas de missile planté dans le toit, le plan du toit montre que la structure a visiblement été touchée par un tir.

Outre un trou dans la fameuse cheminée, on distingue nettement des multiples impacts de shrapnels (des petits bouts de métaux projetés lorsque des roquettes ou des obus explosent) tout autour de cette dernière.

Sur les images diffusées par Al Jazeera, un deuxième impact est par ailleurs visible sur le toit.

liberation.fr/checknewsImageries/vidéo/hoax-net


EN ATTENDANT….. Prenez soin de vous et des autres…