Non, ces enfants ne sont pas emprisonnés dans une cage.

Dans cet article, nous vous démontrerons que ce ne sont ni des enfants palestiniens, et encore moins des enfants mexicains enfermés dans une cage. Il s’agit pour la publication de 2015, d’une interprétation de la photo et pour 2018 d’un flagrant détournement d’image.



2015 – Une photo d’enfants soit disant enfermés dans une cage sort sous la forme d’une publication Facebook avec la légende ci-dessus. Elle s’avère être FAUSSE.

Ensuite cette photo est recadrée, ce qui laisse l’impression que les enfants sont dans une cage fermée, les extrémités gauche et droite de la photo ont été supprimées comme on le voit ci-dessous :

Le recadrage cache les ouvertures de libre accès et les enfants ne sont donc pas enfermés dans une cage.

Provenance originale de la photo :

On la retrouve pour la première fois sur le média américain « Los Angeles Times »  publiée le 20 août 2010, son auteur Abed Al Hashlamoun travaille pour l’EPA (European Pressphoto Agency).

« Los Angeles Times » décrit cette photo comme des enfants qui attendent une distribution de nourriture par un « organisme de bienfaisance » islamique.


2018 – Cette photo utilisée sur un montage pour faire un parallèle avec l’actualité des migrants aux Etats-Unis n’a pas été prise en Allemagne en 1944 mais en Autriche en janvier 1945, juste après la libération par l’armée soviétique et montre un groupe d’enfants portant des uniformes de prisonnier, derrière des barbelés, dans le camp de concentration nazi d’Oswiecim (Auschwitz)


CONCLUSION :

Sur cette photo, ce ne sont pas des enfants palestiniens/ou mexicains emprisonnés dans des cages.

Cet article veut juste démontrer l’utilisation d’une photo vieille de 8 ans, pour un montage en 2018. De plus, il est tout à fait absurde et irrespectueux de comparer des enfants miraculés de l’enfer du camp de concentration d’Auschwitz où ils n’avaient pas demandé à y rentrer, mais où ils auraient pu terminer dans un des fours crématoires, avec des enfants mexicains dont les parents ont choisi de tenter leur chance en passant aux États-Unis pour ce qu’ils croyaient être une vie meilleure. Les conditions ne sont vraiment pas les mêmes.


Concernant les enfants emprisonnés, évidemment que cela existe, l’actualité de ces derniers jours aux États-Unis nous le rappelle et ce n’est pas à cause d’une guerre…
Mais dans beaucoup de conflit de tout genre, ce sont bien souvent les enfants qui payent un lourd tribu à cause de la démagogie des adultes.

z-1


Sources :  danilette.comtimesofisrael.comLos Angeles Times