Non, Les chinois ne mangent pas de la soupe de bébés pour améliorer leurs performances sexuelles.

On pourrait croire que cette Infaux « d’Alter info.net » de 2011 sort d’un article satirique, mais ce n’est pas le cas, bien qu’inévitablement reprise par le désormais célèbre site satirique « Secret News » en Mai 2017 sous un autre titre avec en majorité les mêmes photos.

Et encore repris mot pour mot par un internaute en 2018 (mise a jour Nov 2018):

Comme vous, nous avons du mal à croire que certain(e)s ont pu tomber dans le panneau et le partager comme une vraie info, cela en est même risible.
Évidement que tout est FAUX !
Alter Info, n’a  fait que traduire en 2011  un article de « The Séoul Times » dont nous pouvons trouver les photos ci-dessous.

MANGE T-ON RÉELLEMENT DE LA SOUPE DE BÉBÉ EN CHINE ?
Non évidemment, ces photos ont commencé à circuler en 2000 et donc bien avant la publication de « The Seoul Times » .

Ces photos sont « l’œuvre » d’un « artiste » nommé Zhu Yu, un chinois originaire de Pékin. qui a obtenu son diplôme de l’École supérieure de l’Académie centrale des beaux-arts en 1991.

Son « travail » porte sur des sujets de l’art contemporain. Les photos ont été exposées lors d’une exposition d’art souterraine après avoir été rejetées comme «trop controversées» par les conservateurs de la Biennale de Shanghai 2000. On pouvait les retrouver sur le site « Chinese-Art.com », elles ont été supprimées depuis.

L’artiste lui-même, dont les réalisations passées incluent un opus appelé «Canned Human Brains», a affirmé dans des entrevues qu’il a utilisé de vrais fœtus avortés, volés dans une école de médecine, pour créer « son œuvre », et qu’il aurait cuisiné et mangé les fœtus «pour l’amour de l’art». « 

Devrions-nous le prendre au mot?

Pas nécessairement.

Pièces de poupée?

Nous savons que des artistes d’avant-garde vont tout faire  pour choquer leur public,  Zhu Yu a soutenu qu’il disait la vérité et qu’il aurait bien cuisiné et mangé des fœtus humains devant une caméra.
Mais
il a bien été prouvé qu’il a construit ses «fœtus» à partir de morceaux de poupées et de carcasses d’animaux, et qu’il a fait semblant de les consommer devant une caméra en déclarant ironiquement à la presse qu’il mangeait réellement de la chair humaine.

L’article de « The Séoul Times » faisait, quant à lui, suite au rejet de l’artiste d’une exposition dirigée par l’état.

Dans sa démagogie, l’artiste a toujours persisté à dire que les fœtus cuisinés et mangés, auraient été obtenus illégalement.  Si il disait la vérité, il aurait été poursuivi comme criminel et cannibale, or il n’a jamais été arrêté, ni emprisonné.

Les fonctionnaires chinois réclament la rétractation

Au début de 2001, un tabloïd malaisien a publié plusieurs photos de Zhu en conjonction avec un article alléguant que le plat était la signature d’un restaurant taïwanais particulier où on pouvait consommer de la «viande» de nourrissons humains. Les responsables du gouvernement taïwanais ont immédiatement réagit en déclarant que le fait de manger des bébés n’est pas accepté par les Chinois.

Peu de temps après, les mêmes images sont apparues sur un site Web de premier plan spécialisé dans le contenu insipide (www.rotten.com), ce qui a incité les médias britanniques à dire qu’Escary Yard et le FBI ont enquêtés sur leurs origines. Cependant, Le propriétaire de ce site Web maintient qu’il n’a jamais été contacté par les autorités de n’importe quel pays.

En août 2001, les photos étaient toujours exposées.

En conclusion, non, il n’y a pas de restaurant chinois qui propose des fœtus cuisinés, ce n’est évidemment pas une tradition chinoise que de les manger, et n’a jamais été légalisé.

Sur le même thème :

z-1


Sources :   Thought Co.com  –  Snopes.comWikipédia/Zhu YuHoax-Net/fœtus