Non, il ne s’agit pas d’un groupe électrogène sur cette remorque.

Pourquoi faudrait-il absolument relier une voiture électrique à un groupe électrogène ? Ne serait-ce là que le seul et unique argument des pseudo-écolos pour plaider leur cause et mettre en accusation le mode d’alimentation de ces véhicules ?

Dans un précédent article de 2018, c’était un véhicule de police belge soit disant relié à un groupe électrogène, alors que la connexion du câble n’était même pas reliée au groupe électrogène proche…

En ce qui concerne la publication, elle nous fait croire que cette photo a été prise en France et que sur la remorque se trouve un groupe électrogène servant à recharger la voiture électrique…

Deux choses sont vraies dans cette publication, la voiture jaune de dépannage est bien un diesel  “C’est un de nos véhicules diesel standard que nous utilisons dans toute l’Autriche”, a confirmé l’association, et la voiture en panne est bien un véhicule électrique.

Par contre, sur la remorque, il ne s’agit en aucun cas d’un groupe électrogène et ce n’est pas en France non plus.

En effet, cette voiture de dépannage est autrichienne, elle appartient selon l’AFP.com à l’ÖAMTC (Österreichischer Automobil-, Motorrad- und Touring Club en allemand, Touring Club automobile et moto d’Autriche), comme on le voit ci-dessous :


Nos confrères autrichiens de « mimikama.at » nous informent dans un article à ce sujet que le procédé n’a rien a voir avec un groupe électrogène, c’est un système de banque de recharge appelé « Mobile Powerbank » fait de piles de lithium qui avait été testé avec réussite en 2018 comme on peut le voir ci-dessous sur le site de l’oeamtc.at ou encore sur leur page Facebook :

Le Touring Club autrichien avait déjà démenti avec le lien de leur site par le Touring Club autrichien le 26 juin 2019 sur une publication de Twitter :

AFP.commimikama.atoeamtc.at – Twitteroeamtc/Facebook