Non, les pays musulmans ne refusent pas les réfugiés.

Tout d’abord l’image cite les pays suivants : l’Arabie Saoudite, le Qatar, les Émirats Arabes Unis, Bahreïn, et le Koweït qui seraient d’après la publication à 99% des pays Islamiques…
On peut se demander que représente le 1% restant sur 5 pays, d’autant plus que les pays arabes et ce, depuis la nuit des temps sont islamiques, ce n’est pas nouveau, ça ne risque pas de changer, d’ailleurs les pays cités ne sont pas les seuls.

Ensuite? il est dit qu’il y aurait ZÉRO réfugiés qui y seraient admis, ce qui est tout à fait FAUX :

Ainsi selon arabie-saoudite.net :

2.5 millions de réfugiés Syriens ont été accueillis en Arabie saoudite depuis le début du conflit :

  • Le Ministère des Affaires étrangères a dit que l’Arabie Saoudite a reçu environ 2.5 millions de Syriens depuis le début du conflit. Il leur a été accordé la liberté de se déplacer dans le pays et ceux qui veulent rester en Arabie Saoudite ont eu le statut de résident légal…

Dans un article de 2017, huffpostmaghreb.com écrivait

  • que l’Arabie Saoudite comptait expulser 5 millions de migrants illégaux et que le nombre total de travailleurs immigrés représente aujourd’hui 30% de sa population.

Le Figaro.fr nous apprend lui :

  • Qu’en termes de droit international, les pétromonarchies du Golfe ne sont pas tenues d’accueillir des Syriens. Car aucun des six pays n’a signé la convention internationale de 1951 qui définit le statut de réfugiés. Cette politique ne risque pas de changer car les pays du Golfe connaissent déjà un équilibre démographique précaire.
  • N’empêche que le Quatar, étant un petit pays du Golf Arabique, si il ne peut accueillir un grand nombre de réfugié, par contre il les soutient financièrement.

Dans cet article, on peut aussi lire :

  • que Les Émirats arabes unis ont répondu aux critiques, affirmant que plus de 100.000 Syriens avaient été accueillis depuis le début de la guerre civile.

Selon les dernières données du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés :

  • plus de 4 millions de réfugiés syriens se sont fait enregistrer dans des États voisins: 1,9 million en Turquie, 1,1 million au Liban, 629.000 en Jordanie, 250.000 en Irak, 132.000 en Égypte et 24.000 en Afrique du Nord.

On est bien d’accord que l’article du Figaro date de 2015, cependant, ces 4 millions de personnes accueillies dans les pays majoritairement musulmans, ne sont pas rentrées en Syrie sur 3 ans, il est donc absurde d’écrire de telles âneries.

Force est de reconnaitre aussi, que lorsque l’on écrit que les pays cités sont riches, les réfugiés/migrants ne font pas partie de la haute société arabique. Ils sont souvent sous payés et traités comme des esclaves, ce qui n’incite pas à intégrer ces pays, même si il est dit qu’ils sont de même confession, mêmes traditions et pourtant, plus de 4 millions d’entre-eux s’y sont installés, c’est le prix à payer, soit rester dans un pays en guerre, soit être exploités pour ceux qui choisissent d’immigrer dans les pays voisins.
Ce qui explique également  pourquoi ils préfèreront tenter leur chance dans des pays européens, puis qu’étant les plus proches et où on leur fait miroiter un nouvel avenir, bien que la majorité se retrouveront dans des camps pour plusieurs années et en précarité, mais là est un autre sujet…

Attardons-nous sur la publication qui est  de Emmanuel Colbrant et voyons qui il est.

Emmanuel Colbrant est un politicien Belge qui a formé le parti « CHRÉTIEN », un parti radical, pire que l’extrême-droite Française, anti toute religion autres que le catholicisme, ainsi,  tout homme politique étant pris en photo avec une personne de confession musulmane est pour lui une trahison, idem pour tout parti politique ayant des personnes Belges mais d’origine étrangère :

Quant à leurs publications, hormis celle du post facebook, elles sont éloquentes, comme celle de cette vidéo virale mais partiellement FAUSSE de femmes allemandes qui auraient été tuées par des migrants, puisque seules 2 de ces femmes ont réellement été tuées par un migrant, une troisième dont l’enquête est toujours en cours et que, l’ensemble de ces femmes sont des personnes jouant un rôle d’actrice et appartiennent à l’extrême-droite autrichienne.

Derrière cette vidéo se cache un Viennois répondant au nom de Martin Sellner. Si le nom ne vous dit rien, il est connu dans les milieux d’extrême droite germanophone puisqu’il s’agit du cofondateur de Génération identitaire Autriche (en allemand Identitäre Bewegung Österreich). Il s’était fait connaître en France durant l’été 2017, puisqu’il faisait partie de l’équipage du C-Star, ce navire parti en expédition anti-migrants en mer Méditerrannée.

Voilà qui situe bien et qui en dit long sur l’origine de la publication initiale.

z-1


Sources : arabie-saoudite.nethuffpostmaghreb.comLe Figaro.frliberation.checknews.froeilsurlefront.liberation.fr